Le conseil de la maison

C’est le petit plus de la maison. Quelle que soit la raison de votre visite,  des Petits Pas vers Soi  est heureux de vous proposer d’accompagner gratuitement votre venue de l’un ou l’autre petit conseil sur l’usage des plantes, qu’elles soient médicinales ou simplement comestibles.
Une tisane chaude et revigorante vous attendra les jours d’hiver, une eau signature fraîche et délassante pour les journées estivales.

Le romarin est un bon dépuratif et assure une protection cellulaire.

Le tilleul calme l’excitation des petits et des grands.

                                  Une tisane de mélisse accompagne efficacement les états anxieux

 

Les recettes naturelles et traditionnelles de nos grands-mères ont disparu des esprits. Aujourd’hui, l’herboriste a disparu, l’apothicaire est devenu pharmacien et le médecin est parfois homéopathe. Les laboratoires ont extrait des molécules actives des plantes qui sont devenues des matières premières brevetables, puis ont créé des produits de synthèse parfois chèrement monnayés. Pourtant, ces molécules actives son bel et bien dans les plantes et tout un chacun peut en profiter simplement, sainement.

Face aux pollutions toujours plus nombreuses, à l’industrialisation de la santé, assortie de ses scandales sanitaires, nombreux sont ceux qui cherchent une façon de se soigner plus saine et respectueuse de son propre corps comme de l’environnement. Le public exprime un scepticisme de plus en plus grand à l’égard de la chimie de synthèse et développe un recours croissant pour les médecines naturelles et des produits à base de plantes.

Ainsi, 63% des français font confiance à la phytothérapie, 45 % ont recours aux plantes médicinales et 28% leur donnent la priorité sur la médecine classique. Il apparait en outre que ces médecines douces sont utilisées pour rééquilibrer son corps et le fortifier car 43 % des français qui ont régulièrement recours à la phytothérapie (et à l’homéopathie) le font en prévention. (source : Observatoire sociétal du médicament-2011;TNS-Sofres pour Les entreprises du médicament (LEEM) -mai 2011).

Et par là-même, se développe un intérêt croissant pour la connaissance des plantes et de leur utilisation.

bocaux fleurs séchées 2bocaux fleurs séchées

 

 

 

 

Mais souvent la plante reste une mauvaise herbe, parfois décorative, le plus souvent envahissante et donc soumise à la destruction.

Réapprenons à reconnaître la plante, à connaître ses bienfaits, ses dangers.

Réapprenons  à la cultiver, à la conserver, à la transformer pour le plus grand plaisir

de nos papilles, du soin en douceur, en prévention.

 

prairie evre 3

Soyons au cœur de notre propre univers …

des Petits Pas vers Soi …

Les belles au fil des saisons

Pour prendre Rendez-Vous